Sécurité européenne : pourquoi il ne faut plus la confier aux États-Unis

15-11-2018 Politique Olivier Garcia

Soldats de l'OTAN présentant leurs drapeaux lors d'une cérémonie le 5 août 2014. Source: Wikimedia Commons.

Lorsqu’il s’agit de défendre sa souveraineté, l’Amérique de Donald Trump est intraitable. Le locataire de la Maison blanche l’a une nouvelle fois démontré en se retirant du traité INF (Intermediate Nuclear Forces Treaty), un accord de non-prolifération nucléaire avec la Russie datant de la fin de la Guerre froide. Washington accuse Moscou d’avoir violé l’accord en déployant son nouveau système de missiles 9M729, capables de frapper une cible distante de 500 à 5 500 km, ce qu’interdit le traité INF. Reste que les Russes ne voient pas les choses de la même manière. « Non seulement nous ne violons pas le traité, mais nous le respectons de la façon la plus stricte. Et nous avons fait preuve de patience au fils des années...

Lire la suite
Top